top of page

La Fratrie - comment gérer la rivalité entre frères et sœurs

Vous vous êtes demandé comment gérer la rivalité entre frères et sœurs dans une optique de parentalité positive ? Vous trouverez peut-être mes conseils assez surprenants !

Je me rends compte que je n'ai pas vraiment terminé ma série sur les frères et sœurs (voici les parties 1 et 2) - je me suis dit que j'avais besoin de compléter la série avec des "actions" et des conseils concrets.

NE FAITES RIEN !

Je vous ai dit que vous pourriez être surpris ! Regardons de plus près ce qui se passe dans une dispute entre frères et sœurs.


Que se passe-t-il ? La rivalité entre frères et soeurs expliquée..

Souvent, nos enfants se battent parce qu'ils recherchent une forme d'attention de la part d'un adulte - vous remarquerez qu'ils se battent davantage "à l'intérieur" qu'à l'extérieur du champ de vision (ou s'ils ne le font pas, l'un d'eux fera bientôt assez de bruit pour que vous puissiez les entendre TRÈS facilement).

Et, comme je l'ai déjà dit dans mes précédents messages, nous avons tendance à prendre parti pour l'un des frères et sœurs (le plus souvent le plus jeune, qui pleure lorsqu'il a été frappé ou traité injustement par son aîné). Mais les DEUX enfants retirent généralement quelque chose de la dispute.

La Discipline Positive nous encourage à mettre les deux enfants dans le même bateau, à les traiter sur un pied d'égalité, et il existe trois options pour cela :

1. Sortez

2. Supporter

3. Sortez-les.


Je vous ai promis des solutions concrètes, alors : Lorsque vos deux garçons se disputent (croyez-moi, j'ai pas mal d'expérience en la matière ;-) ,

  1. Sortez: Si vous êtes dans la pièce, établissez un contact visuel et partez. Faites-leur savoir que vous serez disponible dans la cuisine et que vous avez confiance en leur capacité à résoudre eux-mêmes leur désaccord.

  2. Supportez-le : Vous pouvez choisir de rester dans la pièce (ou d'entrer, si vous êtes ailleurs dans la maison). Établissez un contact visuel, puis restez simplement assis en tant qu'observateur silencieux. Assurez-vous que vous êtes capable de rester calme et de ne rien dire si vous voulez essayer cette option (il peut être bon d'avoir un livre à lire). Cette réaction, alors que nos enfants s'attendent à ce que nous nous impliquions, peut les surprendre. Lorsqu'ils réalisent qu'ils n'obtiendront rien de maman, ils s'arrêtent souvent et passent à autre chose.

  3. Sortez-les : Entrez dans la pièce et demandez aux deux enfants de partir - vous pouvez leur suggérer d'aller dans leur propre chambre, de s'asseoir à la table de la paix pour trouver une solution ou, s'ils veulent continuer à se battre, de sortir dans le jardin (dans notre cas, la cour de notre immeuble commun). L'important, c'est que vous les traitiez tous les deux exactement de la même manière.

Le Coaching individuel pour les parents

Si vous en avez assez des chamailleries et des disputes constantes de vos enfants, je peux vous aider. Je travaille en ligne avec des parents en tant que coach en parentalité positive et je peux vous aider à transformer votre famille. Réservez une discussion pour en savoir plus.


Ou...

Ou peut-être seriez-vous plus intéressé par des ateliers de groupe ? Je mène le Positive Parenting Club - 6 mois de soutien comprenant une série d'ateliers de 7 semaines pour vous aider à mettre votre famille sur la voie du succès. Vous pouvez en savoir plus ici (trouvez un groupe de 6 amis et je le mènerai pour vous en français)

11 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page